z_Actualités

Prêts garantis par l’état : nouvelle prolongation jusqu’au 31/12/2021

Le gouvernement a annoncé́ que le dispositif des prêts garantis par l’état serait prolongé jusqu’au 31 décembre 2021. Rappelons que le prêt garanti par l’Etat (PGE) peut représenter jusqu’à trois mois de chiffre d’affaires 2019, ou deux années de masse salariale pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019. Dans ce dernier cas, il s’agit de la masse salariale France sur les deux dernières années d’activité́ soit 2019 et 2020, hors cotisations patronales. Eligibilité́ au PGE Ce prêt est ouvert à toutes les entreprises jusqu’à la fin d’année 2021 partout sur le territoire et ce quelles que Prêts garantis par l’état : nouvelle prolongation jusqu’au 31/12/2021

Lire la suite

Garde d’enfant et activité partielle – Régime après le 26 avril 2021

Le Ministère du travail vient de répondre à un certain nombre de questions qui se posent concernant la garde d’enfant après le 26 avril 2021. En effet, à cette date, la rentrée s’effectuera soit en présentiel, soit à distance. Certains salariés seront donc contraints de garder un enfant de moins de 16 ans ou un enfant handicapé en raison de la fermeture de la classe ou de l’établissement. L’enfant pourrait également être considéré comme cas contact. Dans ces hypothèses, les parents qui ne pourront pas télétravailler, seront pris en charge au titre de l’activité partielle. Pour cela, le salarié devra Garde d’enfant et activité partielle – Régime après le 26 avril 2021

Lire la suite

Après, la DDTEFP, il y a eu la DIRECCTE et maintenant la DREETS

Le 1er avril 2021, les directions régionales de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) ont remplacé les directions régionales de la cohésion sociale (DRCS) et les directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE). En application du décret 2020-1545 du 9 décembre 2020, chaque DREETS est le nouvel interlocuteur des employeurs et exerce notamment les missions de l’ancienne DIRECCTE (notamment en ce qui concerne l’homologation des ruptures conventionnelles). Vous trouverez les adresses des DREETS et les informations sur leurs missions et services sur dreets.gouv.fr.

Lire la suite

C’est quoi le BOSS ?

Le BOSS c’est le Bulletin Officiel de la Sécurité sociale. https://boss.gouv.fr/portail/accueil.html Le site explique que ce nouveau service public de la Direction de la Sécurité Sociale et de l’Urssaf rassemble la règlementation et les commentaires de l’administration en matière de cotisations et contributions de Sécurité sociale, dans une base documentaire unique, gratuite et opposable. Le site fera l’objet de compléments ultérieurs pour couvrir l’ensemble de ce périmètre. Régulièrement actualisé, il conservera l’ensemble des versions de la règlementation applicable en matière de cotisations et contributions de Sécurité sociale. Il offre également une veille sur les principaux textes en préparation et les C’est quoi le BOSS ?

Lire la suite

Prime PEPA – Alternance – Embauche des jeunes

PRIME PEPA – ACTE 3 La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (PEPA), ou prime « Macron », mise en place en 2019 et 2020, va être réactivée en 2021. Le but est « de manifester une reconnaissance aux salariés dont la présence au travail s’est avérée indispensable pour assurer la continuité économique du pays tout au long de la crise », appelés les « travailleurs de la 2e ligne ». Toutefois, TOUS pourront bénéficier de cette prime PEPA version 3. La PEPA 2021 sera exonérée d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales dans les mêmes limites qu’en 2020 soit 1.000 euros et 2.000 euros en cas d’accord d’intéressement conclu dans Prime PEPA – Alternance – Embauche des jeunes

Lire la suite

Contrôle des inspections du travail sur le télétravail

Le 3 février dernier, la direction générale du travail a publié à l’attention des DIRECCTE et inspections du travail une instruction. Cette instruction vise deux points. 1 – Imposer le télétravail lorsque cela est possible Dans cette instruction, la DGT martèle, en s’appuyant sur les recommandations du protocole national sanitaire, qu’il doit être recouru au télétravail massivement. Ainsi, elle indique que « lorsque les tâches sont télétravaillables elles doivent être télétravaillées ». Il est donc demandé aux inspections du travail : D’accompagner les employeurs et les salariés dans le développement du recours au télétravail. Les inspecteurs du travail doivent certes prendre contact avec Contrôle des inspections du travail sur le télétravail

Lire la suite

Renforcement des mesures sanitaires – Instructions DGS

Afin de faire face à la propagation en France des variantes dites britannique, sud-africaine, et brésilienne de la covid-19, la Direction Générale de la Santé a renforcé le traçage, les règles d’isolement des malades et facilité la fermeture des classes. Pour chaque test donnant lieu à un résultat positif, un second test aura lieu pour déterminer s’il s’agit d’une contamination par l’une des variantes de la covid-19. La personne contaminée sera informée de sa contamination et de l’identité de la variante. En cas de contamination, la priorité demeure l’isolement sans délai de la personne et le déclenchement rapide de leurs Renforcement des mesures sanitaires – Instructions DGS

Lire la suite

Maudit perroquet

C’est l’histoire d’un délégué syndical CGT salarié de la société DANONE qui s’absente subitement de son poste de travail et qui à son retour se déclare en délégation pour une durée de 5h30. Du banal, sauf qu’en l’espèce le supérieur hiérarchique de ce délégué fait le rapprochement entre cette absence soudaine et le fait que ce dernier venait juste d’être informé de la survenance d’un évènement particulier. Le perroquet du délégué syndical avait quitté sa cage et s’était échappé. Comme les heures de délégation n’ont pas vocation à couvrir les absences pour motifs personnel, l’employeur sanctionne à juste titre d’une Maudit perroquet

Lire la suite

Les tickets restaurant en 2021

Les titres restaurants sont exonérés de cotisation sociale sous réserve d’une contribution de l’employeur comprise entre 50 et 60 % de la valeur du titre. Le salarié contribue donc sur cette valeur faciale à hauteur de 40 à 50 %. Pour 2021, l’exonération maximale de la participation patronale s’élève à 5.55 euros. Le titre restaurant peut donc avoir une valeur faciale comprise entre 9.25 euros et 11.10 euros. Rappel des dispositions du décret 2020-706 du 10 juin 2020 Pour soutenir le secteur de la restauration (fermé au moment de l’écriture de ces lignes …) les titres restaurant datés de 2020 Les tickets restaurant en 2021

Lire la suite

Actualisation du protocole sanitaire

Le Ministère du travail a mis en ligne ce lundi 11 janvier, une nouvelle version du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid – 19. Les principales évolutions sont précisées ci-après. Rappelons que le protocole sanitaire ne peut être vu que comme une compilation de préconisations afin que l’employeur respecte ses obligations issues du code du travail et notamment son obligation de sécurité à l’égard des salariés. Seule la violation des dispositions des articles L.4121-1 à L.4121-3 du code du travail relatives à l’obligation de sécurité peut entrainer un Actualisation du protocole sanitaire

Lire la suite

Les médecins du travail peuvent à nouveau prescrire des arrêts de travail et réaliser des tests

Un décret du 13 janvier 2021 vient d’autoriser à nouveau les médecins du travail à prescrire des arrêts de travail. Il les autorise également à réaliser des tests. Sauf changement cette règle s’appliquera du 15 janvier 2021 au 16 avril 2021. Délivrance d’arrêts de travail et certificats d’isolement Les médecins du travail peuvent prescrire ou renouveler des arrêts de travail pour les salariés atteints ou suspectés d’infection au covid-19. Par ailleurs, ils peuvent aussi établir un certificat médical pour les salariés vulnérables aux formes graves de covid-19 en vue de leur placement en activité partielle. Forme de l’arrêt de travail et du certificat Le médecin du travail établit l‘arrêt de Les médecins du travail peuvent à nouveau prescrire des arrêts de travail et réaliser des tests

Lire la suite

Précisions concernant les modalités pratiques d’obtention d’un arrêt dérogatoire

L’assurance Maladie vient de préciser les modalités pratiques d’obtention de l’arrêt de travail dérogatoire pour les « cas symptomatiques » et entrés en vigueur le 10 janvier dernier. Vous trouverez ci-après les étapes à suivre. Demander un arrêt de travail sur le site ameli.fr : Le salarié doit demander un arrêt de travail dérogatoire en s’autodéclarant sur le site ameli.fr. L’arrêt obtenu est d’une durée de 4 jours maximum. Le salarié doit confirmer être dans l’impossibilité de télétravailler et s’engager à réaliser un test dans les 2 jours de la déclaration. Le salarié peut alors télécharger un document justifiant de la nécessité de Précisions concernant les modalités pratiques d’obtention d’un arrêt dérogatoire

Lire la suite

Indemnisation des arrêts de travail dérogatoires

Un décret du 8 janvier 2021 n° 2021-13 paru au Journal Officiel du 9 janvier 2021 reconduit pour le 1er trimestre 2021, les dispositions relatives aux arrêts de travail dits « dérogatoires » Covid-19. Il étend également leur application : aux salariés symptomatiques qui effectuent un test, aux salariés positifs au covid-19. Nouveaux bénéficiaires pour les arrêts de travail dérogatoires Pour rappel, l’arrêt de travail dérogatoire reste ouvert aux salariés « cas contacts » faisant l’objet d’une mesure d’isolement. Ces intéressés doivent continuer à utiliser le téléservice en place pour cette situation (declare.ameli.fr). Le décret étend l’application de ces dispositions dérogatoires aux salariés symptomatiques effectuant Indemnisation des arrêts de travail dérogatoires

Lire la suite

Protocole sanitaire – Le Conseil d’Etat rappelle son absence de valeur contraignante

Dans un arrêt rendu le 17 décembre 2020, le Conseil d’Etat vient de rendre une décision qui semble évidente pour tout juriste à l’esprit aiguisé. Le juge administratif indique que le protocole sanitaire en entreprise n’a pas de valeur obligatoire mais constitue seulement un référentiel permettant aux employeurs de remplir leur obligation de sécurité dans le cadre de l’épidémie de covid-19. Le Conseil d’Etat omet toutefois de rappeler que les injonctions du protocole sanitaire n’ont aucune valeur légale. Il faut lire entre les lignes pour le comprendre. Le protocole sanitaire ne peut être vu que comme une compilation de préconisations Protocole sanitaire – Le Conseil d’Etat rappelle son absence de valeur contraignante

Lire la suite

SMIC au 1er janvier 2021

Le SMIC horaire brut est porté à 10,25 € au 1er janvier 2021. A cette même date, le SMIC mensuel brut d’un salarié mensualisé sera donc de 1.554,58 € pour un horaire hebdomadaire de 35 heures. Le minimum garanti s’établira à 3,65 €.

Lire la suite

Complémentaire santé – Le droit de résilier les contrats assureurs à tout moment sans frais est désormais possible depuis le 1er décembre 2020

La loi n°2019-733 du 14 juillet 2019 relative au droit de résiliation sans frais des contrats de complémentaire santé ouvre la possibilité aux assurés (particuliers comme entreprises) de résilier, sans frais ni pénalité et à tout moment après la première année de souscription, leur contrat de complémentaire santé. L’entrée en vigueur de ce dispositif devait être précisée par décret, et au plus tard le 1er décembre 2020. C’est chose faite avec la publication du décret 2020-1438 du 24 novembre 2020 qui fixe la date d’entrée en vigueur du droit de résiliation sans frais et vient préciser certaines modalités d’application de Complémentaire santé – Le droit de résilier les contrats assureurs à tout moment sans frais est désormais possible depuis le 1er décembre 2020

Lire la suite

Entretiens professionnels

Une ordonnance du 2 décembre 2020 n°2020-1501 est parue au Journal Officiel du 3 décembre 2020 et reporte jusqu’au 30 juin 2021 la réalisation par l’employeur des entretiens professionnels. Pour rappel, depuis la loi du 5 mars 2014, toute entreprise est tenue d’organiser un entretien professionnel avec chaque salarié au moins une fois tous les deux ans. Tous les six ans, cet entretien doit faire un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Les salariés déjà présents dans leur entreprise en mars 2014 devaient donc bénéficier cette année d’un entretien professionnel servant de bilan sur leur parcours professionnel. Entretiens professionnels

Lire la suite

Médecine du travail – Prescriptions des arrêts de travail (le retour)

Une ordonnance n° 2020-1502 publiée le 2 décembre dernier et parue au Journal Officiel du lendemain est venue adapter temporairement les conditions d’exercice des services de santé au travail. Cette ordonnance autorise de nouveau le médecin du travail à prescrire et renouveler un arrêt de travail en cas d’infection ou de suspicion d’infection à la Covid-19 et ce, jusqu’au 16 avril 2021. De même, le médecin du travail pourra : Reporter les visites médicales devant être réalisées dans le cadre du suivi individuel de l’état de santé des salariés dont l’échéance intervient avant le 17 avril 2021, sauf s’il les estime Médecine du travail – Prescriptions des arrêts de travail (le retour)

Lire la suite

ANI pour une mise en œuvre réussie du télétravail

Le 26 novembre dernier, le patronat et les organisations syndicales ont finalisé un projet d’accord national interprofessionnel sur le télétravail. Seule la CGT indique ne pas envisager sa signature. Ce nouvel accord national interprofessionnel du 26 novembre 2020 pour une mise en œuvre réussie du télétravail complète le cadre juridique du télétravaildéjà composé : d’un accord national interprofessionnel du 19 juillet 2005 ; des articles L1222-9 à L1222-11 du code du travail. Pour autant, il ne crée aucun droit nouveau. Vous trouverez ci-dessous les points abordés par ce nouvel ANI :   Intégrer le télétravail dans l’entreprise   Les entreprises sont invitées à ANI pour une mise en œuvre réussie du télétravail

Lire la suite

Salariés vulnérables

Définition issue du décret du 10 novembre 2020 Un décret du 10 novembre est venu définir les critères cumulatifs, au nombre de deux, permettant le placement en activité partielle des personnes vulnérables présentant un risque de développer une forme grave d’infection au coronavirus. Le premier critère est lié à l’âge ou à l’état de santé de la personne (1) Le second vise à vérifier que la personne est réellement empêchée de travailler (2) Les salariés (premier critère) doivent, pour être ainsi considérés comme vulnérables, remplir les deux conditions cumulatives suivantes : être âgé de 65 ans et plus, avoir des Salariés vulnérables

Lire la suite

Index égalité homme / femme – Entreprises de plus de 250 salariés – Publication

Le Ministère du Travail vient d’annoncer la publication sur son site internet, à compter de la prochaine campagne de mars 2021, des résultats obtenus dans les entreprises de plus de 250 salariés en matière d’index égalité homme-femme. Ces données seront donc publiques. Jusqu’à ce jour seules les entreprises de plus de 1000 salariés étaient visés par cette mesure de « publicité ». Source : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/index-de-l-egalite-professionnelle-entre-les-femmes-et-les-hommes-les-scores

Lire la suite

Activité partielle – Information du CSE – Nouveauté au 1er novembre 2020

Le décret du 30 octobre 2020 a introduit une nouvelle obligation d’information du CSE. Cette obligation, greffée à l’article R. 5122-2 du code du travail, contraint les employeurs d’au moins 50 salariés à informer le CSE des conditions dans lesquelles cette activité partielle a été mise en œuvre. En clair, au terme de la période d’activité partielle, l’employeur devra faire un bilan et informer le CSE de l’impact de cette mesure sur l’activité de l’entreprise. Extrait de l’article R.5122-2 : Dans les entreprises d’au moins cinquante salariés, le comité social et économique est informé à l’échéance de chaque autorisation des conditions Activité partielle – Information du CSE – Nouveauté au 1er novembre 2020

Lire la suite

Justificatif de déplacement professionnel – version 30 octobre 2020

JUSTIFICATIF DE DÉPLACEMENT PROFESSIONNEL En application des mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Je soussigné(e), Nom prénom de l’employeur : Fonctions : certifie que les déplacements de la personne ci-après, entre son domicile et le ou les lieux d’exercice de son activité professionnelle ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions, ne peuvent être différés ou sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail : Nom : Prénom : Date de naissance : Lieu de naissance : Adresse du domicile : Nature de l’activité professionnelle : Justificatif de déplacement professionnel – version 30 octobre 2020

Lire la suite

Aide à l’emploi des jeunes – Questions / Réponses

Un questions / Réponses vient d’être mis en ligne par le Ministère du Travail. Ce Q/R apporte un certain nombre de précisons au sujet du dispositif issu du décret du 5 août 2020. Vous le trouverez en suivant le lien qui suit : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/qr_aej.pdf

Lire la suite

Maladie – Reclassement – Consultation du CSE

La Cour de cassation vient de se prononcer pour la première fois depuis la Loi Travail sur la sanction encourue par l’employeur qui ne consulte pas le CSE dans le cadre d’une inaptitude d’origine non professionnelle. Depuis le 1er janvier 2017, l’employeur a obligation de consulter les représentants du personnel sur le reclassement du salarié en cas d’inaptitude aussi bien d’origine professionnelle que non professionnelle. Avant cette date, cette obligation ne concernait que les cas d’inaptitude d’origine professionnelle. Dans l’affaire tranchée par la Cour de Cassation l’employeur avait oublié de consulter le CSE sur l’éventuel reclassement du salarié. Si nous Maladie – Reclassement – Consultation du CSE

Lire la suite

Arrêt de travail en ligne et cas contact

L’Assurance maladie a ouvert, le 3 octobre 2020, un téléservice permettant aux personnes identifiées comme cas contact de demander un arrêt de travail en ligne. https://declare.ameli.fr/ Ceci concerne principalement les personnes qui ne peuvent pas télétravailler. L’assuré, qui a été contacté par l’Assurance Maladie, pourra bénéficier d’un arrêt de travail de 7 jours. Pour les assurés qui se seraient déjà spontanément isolés avant cette date, l’arrêt pourra être rétroactif dans la limite de 4 jours. Dans l’hypothèse où les résultats du test ne seraient pas encore connus à la fin de l’arrêt de travail, l’assuré pourra demander une prolongation de celui-ci dans la limite de 7 Arrêt de travail en ligne et cas contact

Lire la suite

Les salariés pourraient à nouveau bénéficier de l’activité partielle pour garde d’enfants

Dans un communiqué de presse du 9 septembre dernier, le Ministère de la santé a fait savoir que le dispositif d’activité partielle pour garde d’enfants qui avait pris fin le 6 juillet dernier était réactivé  afin de garantir une rémunération « aux parents n’ayant pas d’autre choix que de s’arrêter de travailler pour garder leurs enfants en raison de la fermeture de leur crèche, école ou collège, ou encore lorsque leurs enfants sont identifiés par l’Assurance Maladie comme étant cas-contact de personnes infectées ». Ce communiqué précise que le dispositif d’activité partielle : pourra bénéficier à un parent par foyer, en cas d’incapacité Les salariés pourraient à nouveau bénéficier de l’activité partielle pour garde d’enfants

Lire la suite

Port du masque obligatoire en entreprise au 1er septembre 2020

Le protocole national de déconfinement visant à assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de covid-19 a été réactualisé et publié ce 31 aout 2020. Son principal apport réside dans l’obligation désormais de porter le masque en permanence dans l’entreprise. Principe général : le port du masque obligatoire A compter du 1er septembre 2020, le port systématique du masque est obligatoire dans les lieux collectifs clos et partagés de l’entreprise. A contrario, le port du masque n’est pas rendu obligatoire : lorsque le salarié travail seul dans son bureau ; en extérieur, hors cas Port du masque obligatoire en entreprise au 1er septembre 2020

Lire la suite

Activité partielle et salariés vulnérables

Paru ce jour au Journal Officiel, un décret du 29 août 2020 n° 2020-1098 est venu fixer : La date de fin de placement en activité partielle des salariés partageant le domicile d’une personne vulnérable ; Le maintien en activité partielle sur prescription médicale des salariés les plus vulnérables. Les salariés partageant le domicile d’une personne vulnérable : La date du terme du placement en activité partielle des salariés partageant le domicile d’une personne vulnérable a été fixée au 31 août 2020. A compter du 1er septembre 2020 ces salariés ne devront plus être placés en activité partielle et ne pourront plus bénéficier Activité partielle et salariés vulnérables

Lire la suite

Aide exceptionnelle à l’embauche en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation

Deux décrets publiés ce 25 aout 2020 précisent les modalités d’attribution de l’aide aux employeurs pour la conclusion de contrats d’alternance en apprentissage et en professionnalisation. Conditions d’attribution tenant au salarié Le bénéfice de l’aide exceptionnelle suppose nécessairement que : les salariés soient embauchés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. la formation suivie prépare à un diplôme ou un titre de niveau master au plus,    le salarié soit âgé de moins 30 ans au jour de la conclusion du contrat Conditions d’attribution tenant à l’entreprise Dans les entreprises de moins de 250 Aide exceptionnelle à l’embauche en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation

Lire la suite

Aide à l’embauche des jeunes – Décret du 5 août 2020

Le décret instituant une aide à l’emploi des jeunes est paru le 6 août dernier. Ce décret institue une aide d’un montant maximum de 4.000 euros, ouverte aux salariés de moins de 26 ans embauchés entre 1er août 2020 et le 31 janvier 2021 : en CDI ou en CDD d’au moins 3 mois ; dont la rémunération n’excède pas deux fois le SMIC. Employeurs bénéficiaires Toutes les entreprises pourront prétendre au bénéfice de cette aide et ce, sans limite de taille. Conditions d’attribution Le bénéfice de cette aide implique pour l’employeur : l’absence de licenciement économique sur le poste concerné depuis le Aide à l’embauche des jeunes – Décret du 5 août 2020

Lire la suite

Entrée en vigueur de la directive européenne sur le détachement

Entrée en vigueur de la directive européenne sur le détachement Le 30 juillet 2020 est entré en vigueur une Ordonnance du 20 février 2019 qui organise la transposition en droit français de la directive européenne du 28 juin 2018. Cette directive modifie les règles du détachement transnational de salariés dans le cadre d’une prestation de service. La transposition de la directive donne lieu au maintien de l’application de règles centrales françaises au profit des salariés détachés (1), a une application, conditionnée, plus large du droit français (2) et à la création d’obligations d’informations s’agissant du détachement de salariés intérimaires Maintien Entrée en vigueur de la directive européenne sur le détachement

Lire la suite

Décret du 28 juillet 2020 : Activité partielle de longue durée

Un décret d’application de la loi du 17 juin 2020, paru ce 30 juillet 2020,  fixe les modalités de mise en place de l’activité partielle de longue durée. Pour rappel l’activité partielle de longue durée est un dispositif permettant aux entreprises, contraintes de réduire durablement leur activité, d’abaisser l’horaire de travail lorsqu’elles s’engagent en contrepartie à maintenir l’emploi. Ce dispositif est mis en place au moyen : d’un accord collectif d’établissement, d’entreprise ou de groupe,   ou d’un document élaboré par l’employeur, en application d’un accord de branche étendu après consultation du CSE lorsqu’il existe, validé sous 15 jours (pour l’accord) Décret du 28 juillet 2020 : Activité partielle de longue durée

Lire la suite

Troisième loi de finance rectificative 2020 : mesures sociales

De nouvelles mesures sociales visant à venir en aide aux entreprises ont été prises par l’Etat dans le cadre du 3ème projet de loi de finance rectificative de l’année, adopté ce 23 juillet 2020. A cet effet, sont prévus par la loi : l’allongement de la période pour le versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (1), la mise à terme de contrôles Urssaf (2), un dispositif exceptionnel et temporaire d’exonération de cotisations patronales (3) et une aide au paiement des cotisations et contributions sociales sur l’année 2020 (4). Pepa : Prolongement de la période de versement La troisième loi de Troisième loi de finance rectificative 2020 : mesures sociales

Lire la suite

Fin du dispositif exceptionnel de l’activité partielle des personnes vulnérables : suite et fin ?

Pour la troisième fois en trois jours, l’administration revient sur la date de fin annoncée du dispositif exceptionnel de l’activité partielle des salariés vulnérables ou cohabitant avec une personne vulnérable. Désormais, et depuis une nouvelle version du Questions/Réponses publiée le 27 juillet 2020, la fin du dispositif exceptionnel prévue au 31 août 2020 n’est plus d’actualité. Il est maintenant prévu que cette date devra être fixée par décret dans les semaines à venir, en application de la 2ème loi de finances rectificative. Qui vivra verra…

Lire la suite

Aides à l’embauche des jeunes

Un plan jeune établi par l’administration le 23 juillet 2020, intitulé : « 1 jeune, 1 solution »  introduit deux aides destinées à favoriser l’emploi des jeunes. Compensation forfaitaire des charges de 4.000 euros Pour tout jeune âgé de moins de 25 ans recruté en CDI ou CDD de plus de 3 mois, entre le 1er août 2020 au 31 janvier 2020 l’Etat prévoit, jusqu’à un salaire équivalent à 2 SMIC, une aide de 1.000 € versée trimestriellement par l’Agence des Services et des Paiement (ASP). Prime exceptionnelle pour les contrats d’alternance Les entreprises qui embauchent un apprenti ou un alternant sur la Aides à l’embauche des jeunes

Lire la suite

Modification de la date de fin de l’activité partielle pour les personnes vulnérables

L’administration qui annonçait le 10 juillet 2020 une date de fin du dispositif exceptionnel de l’activité partielle à l’égard des personnes vulnérables au 31 juillet 2020, vient de nouveau d’actualiser cette date limite. Une version mise à jour au 24 juillet 2020 du Questions/Réponses de l’administration prévoit désormais une prise en charge au titre de l’activité partielle des personnes vulnérables ou cohabitant avec des personnes vulnérables jusqu’au 31 août 2020. Attendons donc la prochaine modification ….

Lire la suite

Fin de l’activité partielle pour garde d’enfant et personne vulnérable

Le Questions/Réponses de l’administration relatif au dispositif exceptionnel de l’activité partielle a été actualisé le 10 juillet 2020 puis le 24 juillet 2020. Cette actualisation entraine un changement notable et la fin de la prise en charge au titre de l’activité partielle des salariés absents : soit pour garde d’enfant âgé de moins de 16 ans ou d’une personne en situation de handicap faisant l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile. soit considérés comme « personne vulnérable » ou cohabitant avec une personne vulnérable. Ces salariés ne pourront plus bénéficier du régime de l’activité partielle : depuis le 5 juillet 2020, Fin de l’activité partielle pour garde d’enfant et personne vulnérable

Lire la suite

Principales conséquences sociales de la fin de l’état d’urgence sanitaire au 10 juillet 2020

Réunions à distance pour le comité social et économique La loi d’urgence sanitaire avait prévu, afin de faciliter la « continuité du dialogue social » des possibilités dérogatoires au droit commun de tenue de réunions à distance du CSE. Il était notamment prévu la possibilité de réunir le CSE : – par conférence téléphonique, – par messagerie instantanée, – par visioconférence sans limitation, Désormais seule la visioconférence est admise mais dans la limite de trois réunions par année civile (sauf accord) comme le prévoit le code du travail. Heures de délégation et dépassement du crédit d’heures au nom de l’état d’urgence L’administration avait admis Principales conséquences sociales de la fin de l’état d’urgence sanitaire au 10 juillet 2020

Lire la suite

Décret du 26 juin 2020 relatif à l’épargne salariale

Un décret du 26 juin 2020 publié le 28 juin 2020 au Journal Officiel actualise certaines dispositions relatives à l’intéressement, à la participation et aux accords et plans d’épargne salariale.   Ces dispositions sont entrées en vigueur depuis le 29 juin 2020. Nouvelles modalités de dépôt auprès de l’administration Désormais tous les accords d’intéressement, de participation et PEE seront déposés sur la plateforme de téléprocédure du ministère du travail : https://www.teleaccords.travail-emploi.gouv.fr/PortailTeleprocedures/ et non plus auprès de la Direccte. Un récépissé sera remis par l’administration pour les dépôts sur cette plateforme. Modalités de remise au salarié de la fiche individuelle d’information La fiche Décret du 26 juin 2020 relatif à l’épargne salariale

Lire la suite

Modulation du taux horaire d’allocation d’activité partielle

Une ordonnance ainsi qu’un décret d’application relatifs à l’adaptation du taux horaire de l’allocation d’activité partielle ont été respectivement publiés les 25  juin et 30 juin 2020. En application de la loi du 17 juin 2020 portant diverses dispositions liées à la crise sanitaire, le gouvernement a pris les mesures permettant de moduler le régime de l’activité partielle en fonction des secteurs d’activité.    Taux de droit commun  Depuis le 1er juin 2020 l’allocation d’activité partielle de droit commun accordée par l’administration a diminué, passant de 70% à 60% de la rémunération horaire brute du salarié, et ce pour les Modulation du taux horaire d’allocation d’activité partielle

Lire la suite

Retour du délai de carence

La suspension du délai de carence pour l’ensemble des arrêts maladie prend fin le 10 juillet.  La période pendant laquelle l’assuré doit attendre avant de pouvoir bénéficier des indemnités journalières de maladie sera à nouveau de 3 jours.

Lire la suite

Adoption de la seconde loi d’urgence Covid-19 du 17 juin 2020

La seconde loi d’urgence Covid-19 publiée ce jeudi  18 juin 2020 introduit de nouvelles mesures aménageant dispositif de l’activité partielle. La nouvelle loi met en place, en son article 53, un dispositif spécifique d’activité partielle de longue durée, dit  «  activité réduite pour le maintien de l’emploi » et ce à compter du 1er juillet 2020. Ce dispositif vise à accorder la possibilité aux entreprises confrontées à une réduction d’activité durable d’abaisser l’horaire de travail si toutefois elles s’engagent à maintenir l’emploi. Le recours à l’activité partielle de longue durée suppose en amont la conclusion d’un accord collectif d’établissement, d’entreprise ou Adoption de la seconde loi d’urgence Covid-19 du 17 juin 2020

Lire la suite

Déclaration des heures d’activité partielle pour l’attribution des points AGIRC-ARRCO

Il est possible pour les salariés placés en activité partielle d’obtenir des points de retraite complémentaire AGIRC-ARRCO. Une circulaire AGIRC-ARRCO du 2 juin 2020 en présente les modalités d’attribution. Le bénéfice de l’attribution de point suppose nécessairement que : les périodes d’activité partielle des salariés ont été indemnisées par l’employeur, la durée des heures indemnisées soit supérieure à 60 heures au cours de l’année civile. En principe, pour que les salariés se voient attribués des points de retraite l’employeur doit déclarer les heures d’activité partielle indemnisées dans sa déclaration sociale nominative (DSN) mensuelle.  

Lire la suite

Assouplissement des conditions d’utilisation des titres restaurant jusqu’à fin 2020

A compter du 12 juin 2020 les conditions d’utilisations des titres-restaurant seront assouplies et ce pour le reste de l’année. Un décret publié le 11 juin, applicable dès le 12 juin prévoit : d’une part le doublement du plafond d’utilisation des titres-restaurants, d’autre part la possibilité de les utiliser les dimanches ainsi que le jours fériés. Le plafond journalier sera également porté à 38 euros au lieu de 19 euros en principe pour la période. Cette dérogation ne s’applique néanmoins qu’au profit de certains établissements à savoir :  les restaurants traditionnels les établissements de restaurations rapides mobiles ou non, Assouplissement des conditions d’utilisation des titres restaurant jusqu’à fin 2020

Lire la suite

Activité partielle pour garde d’enfants : Précisions de l’administration

Le 5 juin dernier, le Ministère du travail a mis à jour sur son site, son document intitulé « Covid 19-précisions activités partielles » rédigé à destination des entreprises. Dans ce document, la réponse à la question 17, qui traite de la possibilité pour les salariés devant rester à domicile pour garder les enfants de bénéficier de l’activité partielle, a été modifiée. Le Ministère du travail précise qu’à compter du 2 juin, le placement en activité partielle est de droit dès lors que les salariés concernés fournissent une attestation de l’établissement d’accueil de l’enfant  indiquant que l’établissement ne peut accueillir l’enfant. Si Activité partielle pour garde d’enfants : Précisions de l’administration

Lire la suite

Activité partielle – Le début des contrôles

Suite au large déploiement du dispositif de l’activité partielle, des contrôles sur les demandes d’activité partielle commencent à avoir lieu. Plusieurs types de fraudes sont recherchés par les DIRECCTE : la déclaration de l’employeur en activité partielle d’un  salarié fictif ou embauché  exclusivement à cette fin, la déclaration d’un nombre d’heures en activité partielle plus important  que les heures effectivement chômées. la déclaration par l’employeur des taux horaires supérieurs au taux réel. en cas d’activité partielle, le recours par l’employeur à la sous-traitance ou à l’intérim pour combler l’absence des salariés placés en activité partielle. le salarié en congé (ou en Activité partielle – Le début des contrôles

Lire la suite

Impact de la mise en activité partielle des salariés sur le droit aux congés payés et sur le montant de la participation et de l’intéressement

La mise en activité partielle n’a pas d’impact sur l’acquisition des congés payés et la répartition de la participation et de l’intéressement et ce en application des dispositions de l’article R.5122-11 du code du travail. Ainsi, la totalité des heures chômées, qu’elles aient été indemnisées ou non, est prise en compte pour le calcul de l’acquisition des droits à congés payés. Elle est également prise en compte pour la répartition de la participation et de l’intéressement lorsque cette répartition est proportionnelle à la durée de présence du salarié. Lorsque cette répartition est proportionnelle au salaire, les salaires à prendre en Impact de la mise en activité partielle des salariés sur le droit aux congés payés et sur le montant de la participation et de l’intéressement

Lire la suite

Activité partielle au 1er juin – Nouvelles règles d’indemnisation

Une évolution des règles de la prise en charge par l’État de l’activité partielle au 1er juin prochain a été annoncée par le ministre de l’économie. Ainsi, selon un communiqué de presse du 25 mai dernier, les conditions de prise en charge de l’indemnité d’activité partielle seront revues au 1er juin prochain : L’indemnité versée au salarié ne change pas : l’employeur continuera de verser au salarié une indemnité minimale correspondant à 70% de sa rémunération brute, sans pouvoir être en-dessous du SMIC. L’allocation perçue par l’employeur change : l’État et l’Unedic prendront en charge 85% de l’indemnité versée au salarié, dans la Activité partielle au 1er juin – Nouvelles règles d’indemnisation

Lire la suite

CSE – Basculement du budget de fonctionnement vers le les œuvres sociales.

Les députés ont adopté le 15 mai 2020, en première lecture, le second projet de loi d’urgence Covid-19. Ce projet comporte diverses mesures dont une intéressera certains d’entre vous. Il s’agit de la possibilité pour le CSE d’opérer un transfert exceptionnel de son budget de fonctionnement vers son budget activités sociales et culturelles. À titre exceptionnel et jusqu’à l’expiration d’un délai de 6 mois suivant la fin de l’état d’urgence sanitaire, le projet de loi autorise le transfert jusqu’à la moitié du budget de fonctionnement du CSE vers le budget activités sociales et culturelles. L’idée est d’apporter un soutien aux salariés CSE – Basculement du budget de fonctionnement vers le les œuvres sociales.

Lire la suite

Médecin du travail et arrêt de travail Covid 19

Un décret n° 2020-549 du 11 mai 2020 est venu préciser que le médecin du travail a désormais le droit de prescrire un arrêt de travail lié au Covid-19 pour : Les salariés devant faire l’objet de mesures d’isolement (1) ; Les salariés susceptibles de développer des formes graves d’infection au Covid-19 ou celles cohabitant avec des personnes vulnérables en vue de leur placement en activité partielle (2). Cette mesure est applicable du 13 au 31 mai 2020.  Cas des salariés atteints ou suspectés d’infection au Covid-19, ou faisant l’objet de mesures d’isolement d’éviction ou de maintien à domicile : Pour Médecin du travail et arrêt de travail Covid 19

Lire la suite

Salariés dits à risque

Vous trouverez ci-après les critères permettant d’identifier les salariés vulnérables présentant un risque et pouvant être placés en activité partielle : 1° Être âgé de 65 ans et plus ; 2° Avoir des antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ; 3° Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ; 4° Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale : (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose Salariés dits à risque

Lire la suite

Fiches métiers

Le ministère du Travail a rédigé des fiches conseils à destination des employeurs. Ce site devrait être régulièrement alimenté au fur et à mesure de la reprise d’activité. Il importe de les étudier avec attention car le non respect des préconisations y figurant pourrait constituer un élément à charge en cas de mise en cause de la responsabilité pénale de l’employeur. https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/proteger-les-travailleurs/article/fiches-conseils-metiers-et-guides-pour-les-salaries-et-les-employeurs

Lire la suite

Heures supplémentaires et activité partielle

L’article R. 5122-11 du code du travail prévoit que les heures supplémentaires ne sont pas indemnisables au titre de l’activité partielle. Cette situation pouvant entrainer des pertes de rémunération importantes, le gouvernement a décidé de rendre temporairement certaines heures supplémentaires dites « structurelles » indemnisables au titre de l’activité partielle. L’ordonnance du 22 avril 2020 prévoit désormais la possibilité de prendre en compte, dans les heures non travaillées indemnisables, les heures de travail au-delà de la durée légale ou collective du travail, dès lors qu’elles sont prévues par une stipulation conventionnelle ou une stipulation contractuelle conclue avant le 24 avril 2020. Cette mesure concerne donc les Heures supplémentaires et activité partielle

Lire la suite

Bascule arrêts dérogatoires / activité partielle au 1er mai (2)

Le décret tardant à être publié et les questions pratiques se multipliant, l’assurance maladie a publié deux fiches pratiques sur les modalités pratiques de cette bascule. Au 1er mai 2020, les salariés bénéficiant d’un arrêt de travail dérogatoire (garde d’enfants – personnes vulnérables) basculeront dans le régime de l’activité partielle. Fiche garde d’enfants https://www.ameli.fr/sites/default/files/Documents/679945/document/fiche-entreprise-covi19-garde-enfant.pdf Fiche personnes vulnérables https://www.ameli.fr/sites/default/files/Documents/679942/document/fiche-entreprise-covid19-personnes-vulnerables-1er-mai.pdf

Lire la suite

Rupture conventionnelle – Fin de la suspension des délais d’homologation

Dans une précédente note, nous vous informions que le délai d’homologation de la rupture conventionnelle était impacté par l’ordonnance 2020-306 du 25 mars 2020 relative à la prorogation des délais légaux laissés à l’administration. Les procédures de rupture conventionnelle étaient suspendues faute d’homologation, même tacite. Le décret 2020-471 du 24 avril 2020, publié au journal officiel du 25 avril dernier, vient préciser que le délai d’homologation de la rupture conventionnelle n’est plus concerné par l’ordonnance du 25 mars. Il dispose également que le cours des délais d’homologation jusqu’alors suspendus, reprennent à compter de la date d’entrée en vigueur dudit décret, Rupture conventionnelle – Fin de la suspension des délais d’homologation

Lire la suite

Régime social des indemnités d’activité partielle (2)

Dans une précédente note, nous mettions en lumière l’intérêt économique non négligeable que pouvait présenter le maintien du salaire des salariés par le versement volontaire d’un complément en cas de mise en œuvre de l’activité partielle. En effet, l’indemnité légale d’activité partielle ainsi que le complément volontaire de l’employeur en vue d’assurer au salarié une rémunération à hauteur de 100% du net, étaient exonérés de charges sociales. L’ordonnance 2020-460 du 22 avril 2020 parue au journal officiel de ce jour vient modifier ce régime. A compter du 1er mai 2020, l’indemnité complémentaire versée par l’employeur sera soumise à charges sociales Régime social des indemnités d’activité partielle (2)

Lire la suite

Prime PEPA – version Covid 19 (2)

Initialement la prime PEPA revêtait un caractère collectif impératif. En dehors des cas strictement prévus par le texte et notamment le plafond de rémunération il était interdit d’exclure certains salariés de son bénéfice sous peine de voir le régime des exonérations de cotisations sociales remis en cause. Seuls trois critères permettaient une certaine modulation dans la détermination du montant à verser. Le texte de l’ordonnance du 2 avril 2020 a introduit un quatrième critère de modulation : les conditions de travail liées à l’épidémie de COVID 19. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041776879&categorieLien=id Or, cette quatrième condition de modulation peut devenir une condition d’exclusion. En Prime PEPA – version Covid 19 (2)

Lire la suite

Bascule arrêts dérogatoires / activité partielle au 1er mai

L’article 10 du projet de loi de finance rectificative adopté par l’Assemblée nationale le 17 avril 2020 vient bouleverser le régime de prise en charge de certains arrêts de travail. Ainsi à compter du 1er mai, les salariés en situation d’arrêt de travail : qui font l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile, à l’exception de ceux isolés du fait de leur contact rapproché avec une personne malade du covid 19, qui sont parents d’un enfant de moins de seize ans ou d’une personne en situation de handicap faisant l’objet d’une mesure d’isolement, seront placés en situation d’activité Bascule arrêts dérogatoires / activité partielle au 1er mai

Lire la suite

Rémunération des jours fériés et activité partielle

La question se pose de savoir comment sont traités en paye les jours fériés en cas de chômage partiel. En fait il n’y a pas une règle unique. La prise en charge au titre de l’activité partielle va dépendre du caractère travaillé ou non du jour férié dans l’entreprise. Si le jour férié tombant pendant la période d’activité partielle était un jour travaillé en temps normal : Les règles de l’activité partielle s’appliquent : le salarié devra être indemnisé au taux minimum de 70% de sa rémunération brute en respectant le minimum de 8,03 € par heure chômée. Ce jour est pris en Rémunération des jours fériés et activité partielle

Lire la suite

Comment réunir le CSE en période d’urgence sanitaire ? – suite

L’article 6 de l’ordonnance du 1er avril 2020 a prévu la possibilité de réunir le Comité social et économique en recourant à la visioconférence, la conférence téléphonique ou la messagerie instantanée afin de tenir compte de l’épidémie de Covid-19. L’ordonnance du 1er avril 2020 aménage les règles déjà prévues en matière de visioconférence et permet le recours à ces modes alternatifs pour l’ensemble des réunions du CSE pendant l’état d’urgence sanitaire, après information de ses membres. Un décret du 10 avril 2020 n° 2020-418 est venu préciser les modalités de réunion du CSE par ces modes. La visioconférence et la Comment réunir le CSE en période d’urgence sanitaire ? – suite

Lire la suite

Visites médicales – Dates limites de report

L’ordonnance 2020-386 a adapté les missions de la médecine du travail pendant la crise sanitaire liée au virus Covid-19. Parmi les mesures prises par cette ordonnance, figure la possibilité pour le médecin du travail de reporter les visites médicales prévues dans le cadre du suivi de l’état de santé des salariés devaient avoir lieu à compter du 12 mars 2020 Le décret du 8 avril 2020 vient préciser les visites médicales concernées et les dates limites de ce report. 1 – Visites périodiques Les visites et examens médicaux dont la liste suit, qui devaient normalement avoir lieu entre le 12 Visites médicales – Dates limites de report

Lire la suite

Rupture conventionnelle et prorogation des délais

L’ordonnance n°2020-306 du 25 mars 2020 relative à la prorogation des délais impacte également le traitement des ruptures conventionnelles. Bien que l’article 2 de l’ordonnance ne mentionne pas expressément les ruptures conventionnelles il semble que pour toutes celles ayant été signées après le 25 février 2020, le délai d’homologation est prorogé. Ce délai d’homologation prorogé prendra fin 15 jours après la fin de la période juridique protégée (la date est fixée pour l’instant au 24 juin 2020). Pour ceux qui envisageaient de conclure une rupture conventionnelle, il conviendra d’adresser une demande d’homologation à l’administration à l’expiration de ce délai. Si Rupture conventionnelle et prorogation des délais

Lire la suite

Mesures d’urgence prises en matière de formation professionnelle

L’ordonnance 2020-387 prise en application de la loi d’urgence du 23 mars dernier et publiée au journal officiel de ce jour, détermine des dispositions spécifiques en matière de formation professionnelle durant l’état d’urgence sanitaire. Parmi les mesures prises, on notera : Un report de la date limite avant laquelle le bilan des entretiens professionnels devait être réalisé. Pour mémoire, un bilan des entretiens professionnels (un entretien professionnel mené tous les deux ans) et des actions de formation réalisées devaient avoir lieu au mois de mars 2020 pour les salariés présents à la date d’entrée en vigueur de la loi du 7 Mesures d’urgence prises en matière de formation professionnelle

Lire la suite

Comment réunir le CSE en période d’urgence sanitaire ?

Une ordonnance du 1er avril 2020 n° 2020-389 portant mesures d’urgence relatives aux instances représentatives du personnel a été publiée ce jour au Journal Officiel. Sous réserve d’en informer préalablement ses membres, l’ordonnance prévoit la possibilité de réunir le Comité social et économique (CSE) par : Visioconférence ; Conférence téléphonique ; Messagerie instantanée, seulement en cas d’impossibilité de recourir à la visioconférence ou à la conférence téléphonique, ou lorsqu’un accord d’entreprise le prévoit. Le recours à ces nouvelles modalités de réunion du CSE est illimité pendant la période d’état d’urgence sanitaire. A ce jour, seule la visioconférence peut être envisagée puisque cette possibilité Comment réunir le CSE en période d’urgence sanitaire ?

Lire la suite

Congés payés et Covid-19

Comme vous le savez, le Gouvernement a pris une série d’ordonnances en application de la loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19, dont l’une d’elles aménage les règles applicables en matière de congés payés. Si l’intérêt de l’entreprise le justifie au regard des difficultés économiques liées au coronavirus, un accord d’entreprise ou à défaut, un accord de branche peut déterminer les conditions dans lesquelles l’employeur est autorisé, de façon unilatérale, à : Imposer la prise de congés payés acquis ; Modifier les dates d’un congé déjà posé. Un tel accord devra fixer le nombre de jours de congés payés concernés, Congés payés et Covid-19

Lire la suite

Prime PEPA – version Covid 19

Prise en application de la loi du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de covid-19, l’ordonnance du 1er avril 2020 modifiant la date limite et les conditions de versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat a été publiée ce jour au Journal Officiel. L’ordonnance assouplit les conditions de versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat prévue par l’article 7 de la loi du 24 décembre 2019 de financement de la sécurité sociale pour 2020, et retient un nouveau critère de modulation du montant de la prime afin de récompenser les salariés employés pendant l’épidémie de Prime PEPA – version Covid 19

Lire la suite

Simulateur activité partielle

Nous mettons à votre disposition un outil de Simulateur d’activité partielle, bien utile en cette période. JFK – Simulateur rémunération activité partielle COVID19 version 2

Lire la suite

Régime social des indemnités d’activité partielle

Petit point qui n’est pas un détail économique. Si nul n’ignore que les indemnités d’activité partielle sont exonérées de charges sociales peu savent que lorsque l’employeur décide de maintenir la rémunération de ses salariés à hauteur de 100% du net le différentiel entre l’indemnité versée par l’état et le complément « volontaire » versé est lui aussi exonéré de charges sociales. C’est ce qu’il ressort d’une lecture stricte de la combinaison des articles L .5122-4 et L. 5422-10 du code du travail. La circulaire du 12 juillet 2013 relative à la mise en œuvre de l’activité partielle confirme cette analyse. 6.3 Statut Régime social des indemnités d’activité partielle

Lire la suite

Elargissement du droit au complément de salaire en période de crise sanitaire

Parmi les ordonnances prises ce 25 mars sur le fondement de la loi d’urgence pour faire face au virus Covid 19, l’une d’elles vient aménager les modalités d’attribution du complément de salaire légal versé aux salariés en cas d’arrêt de travail pour maladie ou accident. L’article L. 1226-1 du code du travail dispose en temps normal que : Tout salarié ayant une année d’ancienneté dans l’entreprise bénéficie, en cas d’absence au travail justifiée par l’incapacité résultant de maladie ou d’accident constaté par certificat médical et contre-visite s’il y a lieu, d’une indemnité complémentaire à l’allocation journalière prévue à l’article L. 321-1 du Elargissement du droit au complément de salaire en période de crise sanitaire

Lire la suite

Michel AUDIARD avait raison …. Comment osent-ils ?

Coronavirus : la CGT des services publics dépose un préavis de grève La fédération dénonce notamment « des mesures antisociales » prises dans le cadre de la loi d’urgence sanitaire, rapporte « Le Parisien ». https://www.lepoint.fr/societe/coronavirus-la-cgt-des-services-publics-depose-un-preavis-de-greve-26-03-2020-2368963_23.php

Lire la suite

Reforme du dispositif d’activité partielle – Décret du 25 mars 2020

Le décret du 25 mars 2020 relatif à l’activité partielle vient d’être publié au Journal Officiel du 26 mars 2020. Ce décret assouplit la procédure de mise en activité partielle et améliore la prise en charge par l’État des indemnités versées par l’employeur afin de faire face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19. Voici ce que prévoit le décret, applicable aux demandes formulées à compter du 26 mars 2020 au titre de salariés placés en activité partielle depuis le 1er mars 2020. Une demande d’autorisation rétroactive : L’employeur, contraint de suspendre ou réduire l’activité de ses salariés suite à des circonstances exceptionnelles Reforme du dispositif d’activité partielle – Décret du 25 mars 2020

Lire la suite

CDD «multi remplacements»

La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a introduit à titre expérimental la possibilité de conclure dans certains secteurs, un contrat à durée déterminée pour remplacer simultanément ou successivement plusieurs salariés. Le décret d’application du 18 décembre 2019 (n° 2019-1388), publié le 19 décembre 2019 au Journal Officiel a désormais défini les secteurs d’activité autorisés à mettre en œuvre cette expérimentation, parmi lesquels figure le commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire. Cette nouvelle faculté vous est donc ouverte depuis le 20 décembre 2019 et selon le décret, jusqu’au 31 décembre CDD «multi remplacements»

Lire la suite

Ordonnance et CP

Une des ordonnances présentée ce mercredi en conseil des ministres concerne la prise des congés payés. Cette ordonnance doit préciser les conditions dans lesquelles un accord d’entreprise ou de branche autorisera l’employeur à imposer ou à modifier les dates de prise des congés payés. Or, dans le code du travail la possibilité de modifier les dates de congés est déjà prévue au point 2 de l’article L 3141-16 du code du travail. Il y est précisé que l’employeur ne peut, sauf en cas de circonstances exceptionnelles, modifier l’ordre et les dates de départ moins d’un mois avant la date de Ordonnance et CP

Lire la suite

Loi d’urgence : mesures sociales

La loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19 a été adoptée définitivement par le Parlement et publiée ce jour au Journal Officiel. Cette loi habilite le Gouvernement à prendre par voie d’ordonnances, pour une durée de 3 mois, une série de mesures en matière sociale qui pourront entrer en vigueur de manière rétroactive. Les principales mesures en matière sociale prévue par la loi sont les suivantes : Recours à l’activité partielle : Le Gouvernement pourra prendre toute mesure pour faciliter et renforcer le recours à l’activité partielle pour toutes les entreprises, notamment en : Adaptant de manière temporaire le régime social Loi d’urgence : mesures sociales

Lire la suite

L’exercice du droit de retrait et Covid 19

« J’invite tous les salariés des entreprises qui sont encore ouvertes, des activités qui sont indispensables au fonctionnement du pays, à se rendre sur leurs lieux de travail […] dans des conditions de sécurité sanitaire maximales« , a affirmé le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire le 18 mars sur BFM Business, en pleine épidémie de Covid-19. Il a cité l’exemple de secteurs comme l’agroalimentaire, et la grande distribution. Dès lors, les salariés travaillant au sein de vos hypermarchés sont-ils légitimes à exercer leur droit de retrait ? Tout salarié peut décider de se retirer d’une situation de travail dès lors L’exercice du droit de retrait et Covid 19

Lire la suite

Arrêt de travail pour personne à risque élevé

Selon un communiqué de presse du 17 mars 2020 de la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie (CNAM), à compter de ce jour, 18 mars 2020, les personnes dont l’état de santé conduit à les considérer comme présentant un risque de développer une forme sévère de la maladie Covid-19 pourront se connecter directement sur la plateforme « declare.ameli.fr » pour demander à être mis en arrêt de travail pour une durée initiale de 21 jours. Quelles sont les personnes à risque élevé ? Le Haut Conseil de la santé publique a listé les personnes concernées par ce dispositif : Les femmes enceintes, Les Arrêt de travail pour personne à risque élevé

Lire la suite

Mesures gouvernementales

Un arrêté ministériel du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 prononce la fermeture des lieux accueillant du public non indispensables à la vie de la Nation tels que les cinémas, bars ou discothèques. Ainsi un certain nombre d’établissements relevant de catégories fixées dans l’arrêté ne peuvent plus ouvrir au public à compter de ce jour. Parmi ces catégories, figure la catégorie M couvrant les magasins de vente et Centres commerciaux, sauf pour leurs activités de livraison et de retraits de commandes ainsi que la catégorie N regroupant les restaurants et Mesures gouvernementales

Lire la suite

IJSS et exposition au virus

En cas d’exposition du salarié Un décret du 31 janvier 2020 est venu préciser les conditions dans lesquelles les salariés mis en « quarantaine » en raison d’une exposition au coronavirus pouvaient percevoir les indemnités journalières de sécurité sociale. Les personnes faisant l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile et se trouvant dans l’impossibilité de travailler, peuvent bénéficier au titre de cet arrêt de travail des indemnités journalières : même si elles ne satisfont pas aux conditions d’ouverture au droit à ces indemnités. sans qu’elles soient soumise au délai de carence de 3 jours Chaque assuré concerné peut percevoir les IJSS et exposition au virus

Lire la suite

Recours au chômage partiel

Faisons le point ci-après sur le dispositif d’activité partielle (communément appel chômage partiel ou chômage technique) . Présentation du dispositif Le système d’indemnisation d’activité partielle permet, sous certaines conditions, de compenser partiellement la perte de salaire résultant de la fermeture temporaire de l’établissement ou d’une réduction de l’horaire habituel de travail en deçà de la durée légale. Comment bénéficier du dispositif ? Selon l’article R5122-1 du code du travail, l’employeur peut placer ses salariés en activité partielle en cas de réduction ou suspension temporaire de l’activité imputable à : la conjoncture économique, des difficultés d’approvisionnement en matières premières ou en énergie, un Recours au chômage partiel

Lire la suite

Fermeture de tous les établissements scolaires – suite

Un décret du 9 mars 2020, publié au Journal officiel du 10 mars dernier, est venu compléter le dispositif de dérogation aux conditions d’attribution des IJSS. Outre le fait qu’il entérine la possibilité pour les parents se trouvant dans l’impossibilité de travailler en raison du confinement de leur enfant de moins 16 ans de bénéficier des IJSS, il précise que ces indemnités peuvent leur être versées pendant toute la durée de la fermeture de l’établissement accueillant l’enfant. Ainsi, la durée de versement des IJSS n’est plus limitée à 14 jours. Le décret confirme que la déclaration par l’employeur sur le Fermeture de tous les établissements scolaires – suite

Lire la suite

Fermeture de tous les établissements scolaires

Des décisions de fermeture des établissements scolaires viennent d’être prises dans certains zones. Voici les règles applicables en la matière pour les salariés devant garder leur enfant ayant fait l’objet d’une demande de respect d’une période d’isolement et ne disposant pas d’autres solutions de garde. Ces salariés, bien que non touchés par les mesures d’isolement, pourront bénéficier d’un arrêt de travail. Le 03 mars dernier, l’assurance maladie a ouvert un téléservice spécial (www.declare.ameli.fr) à destination des employeurs pour leur permettre de déclarer leurs salariés contraints de rester à domicile suite à la fermeture de l’établissement scolaire de leur enfant. Dans Fermeture de tous les établissements scolaires

Lire la suite

Arrêt de travail et Coronavirus

Certains salariés commencent à se faire arrêter pour des périodes de 14 jours, durée fort étonnement assimilable à la période dite de « quarantaine ». Il nous est donc apparu utile de vous préciser les conditions dans lesquels un salarié exposé ou susceptible d’avoir été exposé peut faire l’objet d’un arrêt de travail et d’une indemnisation. C’est un décret du 31 janvier 2020 qui est venu préciser les conditions dans lesquelles les salariés mis en « quarantaine » en raison d’une exposition au coronavirus pouvaient percevoir les indemnités journalières de sécurité sociale. Les personnes faisant l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à Arrêt de travail et Coronavirus

Lire la suite